Foire aux questions

Vous n'avez pas trouvé réponse à votre question dans la F.A.Q ci-dessous ? Contactez-nous !

 

Instance du Cadre francophone des certifications

Cellule exécutive

instancecfc(at)cfwb.be +32 2 542 62 98

Boulevard Léopold II, 44

1080 Bruxelles

Est-ce que l’Instance du Cadre francophone des certifications est un service d’équivalence et/ou d’orientation ?

Non, l’Instance CFC ne délivre aucun document qui prouve la reconnaissance des qualifications professionnelles. Il n’implique ni la reconnaissance, ni la transférabilité des certifications entre l’enseignement et la formation professionnelle. Si vous souhaitez obtenir une équivalence d’un diplôme délivré hors de l’Espace Economique Européen afin d’accéder à une profession réglementée en Belgique, vous devez prendre contact avec l’une des communautés suivantes (en fonction de votre lieu de résidence) :

L’Instance CFC ne se substitue pas aux missions d'un organisme d'orientation / conseillés emploi, etc. Elle ne donne aucune information concernant l’offre de formations et de l’enseignement en Belgique. Nous vous invitons à vous renseigner auprès de nos partenaires suivants.
Pour l’enseignement :

Pour la formation :

  • si vous habitez à Bruxelles et souhaitez suivre une formation en français : Bruxelles Formation et SFPME,
  • si vous habitez en Wallonie et souhaitez suivre une formation en français : Forem et l’IFAPME,
  • si vous habitez en Flandre et souhaitez suivre une formation en néerlandais : VDAB
  • si vous habitez en Communauté germanophone et souhaitez suivre une formation en allemand : ADG

 

Le Cadre francophone des certifications N'EST PAS : 

  • Le CFC n’établit pas de correspondance entre les certifications d’enseignement, les certifications professionnelles et les titres de compétence délivrés au sein de la communauté française de Belgique.
  • Le  CFC n’atteste ni l’équivalence relative à un grade académique spécifique, ni l’équivalence portant sur un niveau d’études des certifications. Le positionnement de deux ou plusieurs certifications différentes au même niveau n’indique pas de facto qu'elles sont identiques ou qu’elles contiennent les mêmes acquis d’apprentissage ou unités d’acquis d’apprentissage; cela n'indique pas non plus une similitude d'objectif, de contenu ou de finalité.
  • Le  CFC n’établit ni correspondance, ni équivalence entre un titre de compétence constituant un métier et une certification professionnelle liée à ce même métier. 
  • Le  CFC n’implique pas de facto la transférabilité des certifications entre la formation professionnelle et l’enseignement et vice versa.     
  • Le  CFC n’atteste pas la reconnaissance professionnelle qui a pour objectif d’accéder à la même profession que celle pour laquelle on est qualifié dans son pays d’origine et de l’y exercer dans les mêmes conditions que les nationaux.
  • Le  CFC ne garantit pas la reconnaissance des certifications belges francophones à l’étranger. Il ne garantit pas non plus la reconnaissance en Belgique francophone des certifications délivrées à l’étrange.
  • Le  CFC ne classifie pas les certifications délivrées par les établissements privés de l’enseignement ou les organismes privés de formation professionnelle de Belgique francophone. 
  • Le  CFC ne certifie pas la pertinence des certifications pour les employeurs. Il appartient à l’employeur de s’appuyer le cas échéant sur la classification du cadre francophone des certifications pour procéder à un recrutement, conformément à ses besoins, à ses règlements et statuts.
  • Le  CFC ne prend pas en compte l’expérience professionnelle. Les certifications classifiées mettent en évidence les acquis d’apprentissage ou les unités d’acquis d’apprentissage détenus par un individu à la fin d’un parcours d’enseignement, de formation professionnelle ou après l’évaluation qui mène à la délivrance d’un titre de compétence.
  • Le CFC  classifie des certifications, il ne produit pas de classification professionnelle ou classification des fonctions.
  • Le CFC ne modifie en rien les effets de droit associés aux différentes certifications; il n'en introduit pas de nouveaux.

Comment faire reconnaitre ma certification à l’étranger ?

Le Cadre francophone des certifications ne certifie pas la pertinence des certifications pour les employeurs. Le cadre francophone des certifications ne garantit pas la reconnaissance des certifications belges francophones à l’étranger. Il ne garantit pas non plus la reconnaissance en Belgique francophone des certifications délivrées à l’étranger. Le cadre francophone des certifications n’atteste pas la reconnaissance professionnelle qui a pour objectif d’accéder à la même profession que celle pour laquelle on est qualifié dans son pays d’origine et de l’y exercer dans les mêmes conditions que les nationaux. 

La reconnaissance appartient à l’employeur ou à l’école / centre de formation de juger si la certification contient les acquis d’apprentissage pour répondre au mieux à l’emploi. 

Il appartient à l’employeur de :

-s’appuyer le cas échéant sur la classification du cadre francophone des certifications pour procéder à un recrutement, conformément à ses besoins, à ses règlements et statuts.

-d'apprécier les certifications qui leur sont présentées, à l’exception des professions réglementées qui sont soumises à la législation fédérale ou à la législation de chacune des trois régions en Belgique.

Comment valoriser mon expérience professionnelle ?

Le cadre francophone des certifications ne prend pas en compte l’expérience professionnelle. Le cadre francophone des certifications ne prend pas en compte l’expérience professionnelle. Les certifications classifiées mettent en évidence les acquis d’apprentissage ou les unités d’acquis d’apprentissage détenus par un individu à la fin d’un parcours d’enseignement, de formation professionnelle ou après l’évaluation qui mène à la délivrance d’un titre de compétence.

 

Où trouver le niveau de ma certification ?

Le niveau de la certification se trouve dans le registre des certifications, sur la certification concernée et sur le supplément au certificat Europass accessible dans le registre. A l’heure actuelle, le registre de certifications n’est ni exhaustif, ni complet. Les CESS, les Bacheliers et les Masters sont positionnés en bloc (grade académique).

Que signifie le niveau qui se trouve sur ma certification ?

Chaque certification est décrite en termes d’ acquis d’apprentissage - (dans l'enseignement et la formation professionnels, l’énoncé de ce que l'apprenant doit savoir, comprendre et être capable de réaliser au terme d'un processus d'éducation et de formation) -  un langage commun centré sur l'apprenant. 

La Commission européenne,  préconise l'expression des objectifs à atteindre en fin d’études ou de formation professionnelle  en termes d'acquis d'apprentissage (résultats d’apprentissage / finalité professionnelle et pas seulement en termes de diplôme / titre de formation). 

Pour une certification positionnée à un niveau x, les savoirs des niveaux inférieurs sont également mobilisés. Le niveau de la certification est indicatif. Le cadre positionne des certifications mais ne positionne pas des individus.  

Le Cadre francophone des certifications compte 8 niveaux. Chaque niveau se compose de 2 types de descripteurs, une dédiée aux "savoirs et aptitudes" et l'autre liée au "contexte, à l'autonomie et à la responsabilité.

 

Pourquoi le niveau de ma certification peut-il être différent du niveau d’une certification délivrée en Flandre et en France ?

Le Cadre européen des certifications vise à une lisibilité transnationale des certifications. A ce stade de sa mise en œuvre, il se peut que pour des raisons qui tiennent au système de formation professionnelle de chaque pays, à son histoire, à son mode de positionnement à un moment donné, il y ait des différences d'un pays à l'autre, mais l'objectif est bien de parvenir à terme à une harmonisation destinée essentiellement à faciliter la mobilité. En revanche, en ce qui concerne l'enseignement supérieur, cette harmonisation a été opérée grâce au processus de Bologne. 

 

Quel est le niveau de ma certification délivrée par un établissement privé ?

Le cadre francophone des certifications ne classifie pas les certifications délivrées par les établissements privés de l’enseignement ou les organismes privés de formation professionnelle de Belgique francophone. 

Pourquoi je ne retrouve pas ma certification dans le registre ?

Le Cadre francophone des certifications intègre uniquement les certifications délivrées par les organismes publics d’enseignement et de formation (les organismes privés ne sont pas éligibles pour demander un positionnement dans le CFC). Notez que l’authentification d’une certification relève de l’autorité, l’école de formation, qui la délivre. Nous vous invitons à contacter le centre de formation ou l’école qui vous a délivré une certification pour connaitre votre niveau si vous ne le connaissez pas ou ne trouvez pas votre certification dans le registre. 

Le registre est évolutif, le registre des certifications n’est ni exhaustif, ni complet à l’heure actuelle. Toutes les certifications ne doivent pas nécessairement être positionnées dans le CFC. En ce qui concerne la formation professionnelle, il est à noter que seules les certifications en lien avec un métier peuvent faire l’objet d’un positionnement dans le cadre. Une certification non positionnée garde toute sa valeur.  Notez que les CESS, les Bacheliers et les Masters sont positionnés en bloc (grade académique).

 

Comment comparer le niveau de ma certification à celui d’une autre ?

Le Cadre francophone des certifications permet de mieux comprendre votre certification quant à ce que vous devrez savoir, comprendre et être capable de faire. Vous pouvez comparer les certifications dans le cadre de la gestion d'un parcours personnel et professionnel (afin de vous aider à prendre des décisions dans un processus spécifique d'apprentissage d'orientation / reconversion).

Le même niveau de classification CFC entre deux certifications différentes signifie essentiellement que les acquis d’apprentissage ou les unités d’acquis d’apprentissage de ces certifications ont été évaluées sur la base des mêmes descripteurs générique. 

Les descripteurs génériques du CFC sont conçus de manière à permettre de larges comparaisons entre certifications et par communauté (côté francophone CFC et côté flamand VKS).

Retrouvez votre supplément au certificat Europass dans le registre. Ce document vous permet d’attester de vos compétences auprès d’un employeur. 

Vous pouvez également comparer les systèmes nationaux des certifications de l’UE. Les États membres de l’UE + 11 autres pays s’emploient à mettre en œuvre un cadre de certifications : l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège, l’Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Turquie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo et la Suisse.

Comparez les cadres ici

Le cadre francophone des certifications ne résout pas les problèmes liés aux différences culturelles et linguistiques dans l'évaluation et la reconnaissance des certifications. Les différences dans les systèmes d'éducation et de formation, ainsi que les différences linguistiques, peuvent rendre difficile la comparaison et la reconnaissance des certifications. 

Comment et où obtenir le supplément au certificat Europass ?

Le supplément au certificat Europass délivré par l’école, le centre de formation ou le consortium de validation des compétences. Il complète la certification officielle en décrivant de manière plus détaillée les qualifications obtenues et les matières étudiées.
Il est lié à chaque certification est téléchargeable sur le site Internet du cadre francophone des certifications, à la rubrique registre des certifications.

Ce supplément au certificat est identique pour tous ceux qui ont réussi la formation en question. 

Comment utiliser le supplément au certificat Europass ?

Le supplément au Certificat peut vous aider à postuler à un emploi ou à une formation à l’étranger. Il donne des informations précises à l’employeur et aux organismes de formation sur votre niveau de qualifications et vos compétences professionnelles.

Le Certificat de compétences est accompagné du supplément au Certificat Europass. Le supplément au certificat Europass est octroyé aux personnes ayant obtenu un certificat de réussite suite à une formation technique ou professionnelle ou à l'obtention d'un titre de validation des compétences. Les écoles de l’enseignement secondaire général et les établissements de l’enseignement supérieur ne délivrent pas de supplément au certificat Europass. Ils peuvent délivrer un supplément au diplôme 

Le supplément au certificat Europass ne remplace pas votre certificat original, il ne garantit pas non plus une reconnaissance formelle de votre certificat à l’étranger. 

 

Où trouver des renseignements concernant mon certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) ?

Le Cadre francophone des certifications ne délivre aucun diplôme ou titre. C'est le secrétariat de l'école secondaire qui est en mesure de fournir le CESS définitif.

Pour toute information concernant les demandes suivantes, veuillez prendre contact avec le service concerné, la Direction générale de l'Enseignement obligatoire, via le portail de l’Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles : 
-Authentification; 
-Perte de diplômes / duplicata; 
-Changement de données d'identité. 

Quelle formation choisir ? Vaut-il mieux choisir une formation issue de l’enseignement ou de la formation professionnelle ?

Non, l’Instance du Cadre francophone des certifications ne donne aucune information concernant l’offre de formations et d’enseignement en Belgique. L’instance est compétente uniquement pour le positionnement des Certifications. Choisir un enseignement ou une formation professionnelle découle d’un choix personnel.

Pour obtenir de l'aide, nous vous recommandons de vous tourner vers la Cité des Métiers la plus proche de chez vous. Vous bénéficierez de conseils personnalisés. 
Pour en savoir plus, cliquez ici.  

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez contacter des conseillers en ligne, via la plateforme www.miti.be . Ces conseillers sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Vous pouvez également consulter nos partenaires :

L’Instance CFC ne se substitue pas aux missions d'un organisme d'orientation / conseillés emploi, ni d’un service d’équivalence.

L’enseignement, la formation professionnelle et la validation des compétences proposent des parcours d’apprentissage et d’évaluation ayant avec des objectifs différents. Ces parcours ne sont pas équivalents.

 

Je suis un établissement d’enseignement et/ou un opérateur public de formation professionnelle, est-ce que le CFC a de l’intérêt pour moi ?

Oui, pour les opérateurs d’enseignement - enseignement scolaire et universitaire, opérateurs de la formation professionnelle et de certification du service public, le CFC est un outil d’aide à l'ingénierie des systèmes de formation qui contribue à la transparence des acquis d’apprentissage concernés (adéquation des compétences aux attentes/besoins des employeurs).

Le CFC est un instrument d’information public qui favorise l’emploi des acquis d’apprentissage comme langage commun à tout processus de certification et qui permet de positionner les certifications de l’enseignement et de la formation professionnelle sur huit niveaux  (de 1 à 8) caractérisés par des descripteurs génériques (savoirs, d'aptitudes et de contexte, autonomie et responsabilités). Chaque certification est décrite en termes de résultats d’apprentissage (savoir, comprendre et être capable de réaliser) et finalité professionnelle et pas seulement en termes de diplôme / titre de formation.

Pour un opérateur de l’enseignement et de la formation professionnelle, retrouver sa formation dans le répertoire de certifications est un gage de qualité et de confiance, elle permet d'apporter des garanties publiques quant à la qualité des certifications en Belgique francophone. Les certifications se retrouvant dans le registre sont aprouvés par les gouvernements de la Communauté française de Belgique, de la région wallonne et par le collège de la Commission communautaire française.

Vous êtes une autorité compétente* ? Soumettez une demande de positionnement à l’Instance CFC rapidement et facilement. 

 

* Les organismes privés ne sont pas éligibles pour demander un positionnement dans le cadre francophone des certifications.
Si vous souhaitez donner de la visibilité à vos certifications dans le Cadre francophone des certifications, nous vous invitons à vous rapprocher des conseils généraux de l’enseignement ou des organismes publics de formation professionnelle que sont le Forem, L’IFAPME, le SFPME ou Bruxelles Formation.

Puis-je vous contacter si je ne trouve pas ma question dans la FAQ ?

Oui, il vous suffit de contacter la cellule exécutive du Cadre francophone des certifications par e-mail instancecfc(at)aef-europe.be ou téléphone +32 2 542 62 98. Nous répondrons à vos questions dans les plus brefs délais.